Se former

Consultant Marketing, Producteur Vidéo & Formateur à Montpellier

Se former

27 avril 2019 Formation 0

Internet est un formidable espace pour se former, pour apprendre et par conséquence d’entreprendre.

Quand j’ai démarré en 96 sur internet, il n’y avait que 700.000 internautes en France et il fallait tout inventer.

L’idée de départ était de transposer et de faciliter ce qui existait dans la vrai vie (IRL). Avec une bonne formation initiale au développement et aux methodes de développement, j’ai une formation d’analyste programmeur AS400 obtenu chez Control Data en 91 avec comme langages Dbase, Basic, RPG400 et Cobol400, SQL … autant vous dire rien qui ne me soit utile en 96 quand je me suis lancé.

Un peu de background

Mon premier hébergeur, France Teaser, me suggérait de m’orienter PHP, hors moi j’avais plutot une idée de l’outil de développement HTML proposé par Microsoft, à savoir Frontpage. Finalement je me décide de me lancer avec le PHP.

A l’époque je venais de quitter l’environnement politique, et je me suis donc lancé sur le développement d’un annuaire interactif de la politique.

L’idée était de faire interagir population et élus. Avec les éléctions régionale de 97 j’ai même lancé une simulation d’élection, qui avait d’ailleurs un résultat proche des éléctions IRL.

En 98, chiffre d’affaire de l’annuaire … proche de 0. J’ai alors développé un outil de statistiques proche de ce que faisait à l’époque Weborama ou encore le Hitparade. Le tout a été développé en Php, néanmoins, malgré d’un bon concept, il ne générait pas un chiffre d’affaire mais une très bonne visibilité, au point que mon hébergeur m’incita à basculer du Php au CGI.

Parallèlement j’ai produit un premier CMS (VotrePage) … qui permettait de réalisé une page internet à partir d’un formulaire, et le tout sans base de données de mémoire. Cela fonctionnait déjà sous forme de template. L’idée était de permettre aux entreprises et commerces de créer facilement des pages internet.

En 99, je lance France-Sites.com, un annuaire de sites internet. J’y développe le concept de référencement payant, permettant aux entreprises de se placer à l’intérieur de l’annuaire et aussi de louer les top-positions.

Le développement du moteur de recherche

Je m’intéresse alors de plus en plus au référencement et aux moteurs de recherche, secteur pour lequel je développe des outils de calcul de densité de mots clés par page ainsi que d’un calculateur de backlink. Toujours en PHP mais avec un échange de données interdomaine et interrogation à distance des moteurs de recherche de l’époque (Google, Lycos, Altavista, Inktomi). Commercialement cela devient enfin un peu crédible. Je signe même un partenariat à l’époque avec Yahoo (un cuisant échec) pour le referencement de mes clients dans l’annuaire de Yahoo, nous etions à l’époque 4 entreprises partenaire.

A cette même période j’étudie l’opportunité de développer un moteur de recherche et je teste quelques solutions open source pour finalement retenir la solution ASPSEEK, écrit en C++, langage que je connaissais pas et qui m’obligeait à m’aventurer également sur Linux (que je ne maitrisais pas). J’ai alors développé une interface PHP/XML (le XML est très utilisé dans l’échange de données) et je développe une architecture serveur sous forme de cluster.

L’objectif du moteur de recherche était d’indexer les sites français ou francophones et il disposait des options similaires à celles que l’on pouvait constater chez Google. Le moteur de recherche a été lancé en 2001 avant disparaître en 2009. Le moteur de recherche était financé par la publicité et travaillait avec les réseaux publicitaires européens impliquant de l’affiliation et un échange de données. A son apogée, le moteur de recherche réalisait plus de 100.000.000 de recherches par mois.

Je développe toujours du php et travaille sur les concepts d’échange de données sous forme XML notament.

On peut donc parfaitement réussir sur internet, avec un minimum de connaissances et en se formant en continue.

Il faut ENTREPRENDRE ! Entreprendre c’est agir.

Si vous avez une idée, lancez vous, à fond. C’est facile à écrire, et à plus de 50 ans ce n’est pas une chose aisée.

Le secret réside dans l’apprentissage et dans l’utilisation des outils que l’on peut avoir à disposition sur internet. Apprendre en faisant.

Lors de mes développements php sur internet, j’ai appliqué la méthode de la programmation modulaire. L’organigramme est roi. Dessiner des petits modules dans un organigramme le plus complêt possible. Ecrire des petits modules en php pour rester lisible et facile de maintenance. Les algorithmes ? Soit je connais les fonctions que je souhaite mettre en oeuvre, soit j’essaye de les apprendre via des sites internet proposant des codes sources similaires et ensuite écrire ma version pour mes applications. LA lectures des codes sources des autres développeurs permet d’apprendre.

Se former à WordPress quand on est entrepreneur

Je ne vais pas vous inciter d’écrire WordPress ou de vous former au développement de ce CMS. Si le coeur vous en dit vous pouvez bien sur y aller.

Mais l’entrepreneur qui sommeil peut être en vous, ne souhaite peut etre pas se lancer dans un développement d’un CMS ou de quelques modules de ce CMS.

L’entrepreneur qui souhaite se lancer dans une activité a besoin de rapidement se mettre au contact avec ses “clients”.

WordPress est fait pour l’entrepreneur.

WordPress est donc un CMS, le plus répandu, une application de Content Management System, un peu comme le programme que j’avais développé dans mes premières années internet. Un CMS est donc un ensemble de programmes de base, et un ou plusieurs template(s) de mise en page de contenu que vous pourrez choisir ou faire développer.

A cela il faudra ensuite trouver des Extensions (des plugins) qui répondent à des fonctionnalités que vous souhaitez mettre en place. Il peut aussi s’agir d’applications “métier”.

D’autres extensions peuvent avoir des fonctions plus orientés internet, les mailing list, le référencement (seo), etc …

Il est donc important de faire dans un premier temps une mini étude de ce qui se fait dans votre secteur d’activité, d’imaginer les fonctionnalités indispensables, les fonctionnalités utiles, … et ensuite d’installer wordpress et se mettre à la recherche des extensions et du template “parfait”.

Cette étape peut prendre quelques jours, voir quelques heures seulement. L’essentiel est de rapidement avoir l’outil modulaire installé, pour ensuite “jouer” avec quelques jours et de commencer le paramétrage de votre WordPress.

La suite c’est le contenu.

Pour être clair, sans contenu vous n’existez pas (ou très peu). Le contenu c’est un des éléments les plus important de votre site internet. Le contenu nécessite aussi un apprentissage. Le contenu s’écrit avec des mots, des phrases, des images, de la vidéo.

Ne vous contentez pas de poser un flyer sur votre site. Un internaute viens vers votre site parcequ’il a cherché sur les moteurs de recherche, ou parqu’il a recu le lien de quelqu’un.

Les moteurs de recherches indexent du texte. Les plateformes vidéo indexent du texte. Les réseaux sociaux fonctionnent aussi en texte. Le texte est la base et il faut l’écrire d’une façon à ce que la densité de mots clés sur un mot clé donné soit “parfaite”.

Se former à 3 cibles marketing dans vos textes

Dans vos publications vous devez cibler 3 différentes personnalités :

  • Les moteurs de recherches
  • Vos futurs clients
  • Vos réseaux sociaux

Ces cibles sont importantes et aucune ne doit être négligée. Il faut donc composer des textes quelques peu adaptés.

Ne soyez pas avare de mots et positionnez les correctement dans le texte.

Soyez aussi visuel, le texte à lui seul suffira à attirer des visiteurs de Google, mais il ne faut pas qu’ils repartent immédiatement. Le “Taux de rebond” doit être correct (<50%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.