Les chaines d’infos évoquent déjà le reconfinement alors que les grandes métropoles et de nombreux départements sont pour l’instant en couvre-feu. Souvenez vous en Mars dernier lors du 1er Confinement décidé par le gouvernement dans la crise sanitaire Covid-19 : C’était la ruée sur les visio-conférences, sur des solutions utilisables à domicile, les Zoom, Teams, Livestorm et bien d’autres Webconférences.

De quoi est constituée une Webconférence ?

Une visio-conférence se compose d’un ou plusieurs intervenants et un nombre de participants passifs. Les intervenants disposent avec leur ordinateur d’une Webcam, d’un micro, et des hauts parleurs (ou des écouteurs. Un intervenant peut présenter sur un powerpoint des éléments expliquant son intervention. Il peut également s’agir d’autres applications qu’il présente avec une fonction de « partage d’écran ». Cependant il y a un inconvénient à utiliser ces fonctions de partages d’écran : on ne voit plus l’intervenant, au moment du passage de l’intervenant vers le partage d’écran, des coupures ou des pertes de connexion peuvent intervenir.

Qui participe à une Webconférence ?

Que cela soit une conférence avec une dizaine de participants ou plus de 100 participants, on peut facilement distinguer quelques personnes ayant un role actif.

  1. Animateur
  2. Intervenant
  3. Moderateur
  4. Participant actif
  5. Participant passif

Ces différents profils sont ceux que l’on retrouve fréquement lors de Webinair sur les différentes applications du marché.

  1. L’animateur, c’est celui qui lance les sujets, donne la parole aux uns et autres. Il y a généralement un seul animateur par session. Il collabore étroitement avec le modérateur et les intervenants.
  2. L’intervenant, il peut y en avoir plusieurs par session, présente, explique un sujet. Cette présentation peut se faire par le biais de présentation de type powerpoint, par des images, ou encore des vidéos. Les applications de visio-conférence permettent d’afficher soit l’intervenant en mode « plein écran », soit via un système de partage le powerpoint, rarement les deux en meme temps. Le en même temps s’appelle aussi le picture in picture (PIP). Cela se réalise courament dans une réalisation classique dans les agences de production. Cela se réalise avec des technologies et des protocoles de communication permettant de simuler par exemple une Webcam.
  3. Le modérateur est une personne dans l’ombre. Il receuille par exemple les questions et commentaires intervenant sur un chat que l’on retrouve d’une façon fréquente sur les système de visio-conférence. Par commodité il convient à ce que le modérateur et l’animateur soient tous les deux dans le même local, mais ils peuvent aussi avoir un canal de discussion qui leur soit propre. Le modérateur est aussi appellé à gérer les participants en terme technique, comme par exemple couper ou ouvrir les micros. Cela dépend de l’aisance de l’animateur et du modérateur avec le logiciel de visio-conférence.
  4. Le participant actif est celui qui pose une question à l’intervenant ou à l’animateur ou apporte un complement d’information. Le moderateur ou l’animateur lui ouvre le micro.
  5. Le participant passif est par définition un consommateur dont le micro doit être coupé.
A lire aussi  Broadcasting à distance

Quels sont les points faibles d’une visio-conférence ?

Pratiquement toutes les entreprises ont sauté à pieds joints sur les outils de visio-conférence pendant le 1er confinement, à défaut d’avoir pu préparer celui-ci. En effet qui pouvait prévoir un confinement le 1er Mars 2020 ? Le point faible d’une visio-conférence est situé à chaque bout d’une visio-conférence. Que faut-il entendre par un bout ? Il s’agit du poste qui diffuse de la vidéo et qui recoit de la vidéo, l’ordinateur du participant et de l’intervenant à distance.

  • L’ordinateur est par définition au bout de quelques mois dépassé par les nouvelles technologies émergeant de l’industrie informatique. Cependant il ne faut exagérer c’est surtout l’usage de celui-ci qui fait que cet ordinateur vieillis généralement mal. Une maintenance négligée va générer une saturation plus rapide de la mémoire, des lenteurs de gestion de réseau, etc …
  • Le deuxieme point de fragilité est le réseau et la connectivité à internet. Généralement on a tendance à maximiser le Wifi, et souvent lorsque je demande quel est connectivité à internet est disponible on m’évoque le Wifi. La connectivité internet par le Wifi c’est suffisant pour faire du surf, récupérer ses emails, regarder un film, mais dans une application visio-conférence, c’est valable également dans le streaming vers les plateformes de diffusion, ce qui compte est la qualité de connexion et la bande passante montante.
  • Le dernier point faible reste enfin le logiciel de visio-conférence en lui même. Il est concu pour une liaison poste à poste (Peer to Peer) mais avec un point centralisateur. De nombreuses solutions en ligne existent et sont relativement performantes en fonction de la taille de votre conférence (nombre de participants) et aussi l’encombrement de l’internet et des serveurs au moment de la conférence.
A lire aussi  Le fil de l'innovation

Comment améliorer la user expérience en misant sur des solutions hybrides réalisation/production audiovisuelle et visio-conférence ?

En temps normal je vous recommande d’utiliser une solution streaming en studio TV ou de faire une captation vidéo avec une diffusion privative vers des plateformes de type Youtube. Mais nous ne sommes pas en temps normal, nous sommes en pleine crise sanitaire avec un certain nombre de conséquences :

  • Les intervenants sont moins disposés à venir (quand ils ne sont pas confinés)
  • Les lieux d’organisation ferment ou limitent les lieux d’événements au niveau de la jauge
  • le confinement ne permet plus d’organiser des événements dans des conditions correctes
  • Les participants ne peuvent plus venir et regardent votre événement à domicile

S’appuyer sur un savoir faire unique implicant des solutions studio streaming avec des solutions de visio-conférence.

  1. Intégrer quelques intervenants à distance avec une régie vidéo
  2. Intégrer l’animateur en présentiel si possible
  3. Intégrer des présentations à distance
  4. faire une réalisation audiovisuelle à partir du distanciel
  5. diffuser sur une fibre optique professionnelle vers les participants en visioconférence.

Gilbert Wayenborgh
Suivez moi
Les derniers articles par Gilbert Wayenborgh (tout voir)