Cela fait maintenant depuis 2016 que je me suis laissé embarqué dans la production audiovisuelle. Je connaissais déjà depuis l’enfance la photographie dans l’univers du spectacle et la fréquentation des plateaux de télévision ne m’était pas inconnue.

La production audiovisuelle aujourd’hui ne consiste plus à produire uniquement pour la télévision ou le cinéma, ou encore produire un DVD, la production audiovisuelle s’est lentement mais surement déportée vers internet. Internet ? Ca tombe bien, je suis parmi les pionniers de l’internet, j’y suis depuis 1997, 1992 en tant qu’utilisateur.

Production et réalisation audiovisuelle pour internet

La production audiovisuelle internet doit composer avec plusieurs éléments dont elle n’a pas forcement l’habitude. Alors que la télévision nous propose des téléviseurs à 4K, voir à 8K, la vidéo sur internet se conçoit avec des composantes tel que la bande passante, les téléviseurs, mais aussi les ordinateurs, ou pire encore les smartphones. En prenant en comptes ces premiers éléments, la production doit se pencher sur les technologies digitales, un peu comme la photographie passant de l’argentique au digital, il y a une vingtaines d’années.

La production audiovisuelle doit donc savoir à qui est destinée la production, et ou le spectateur va regarder l’oeuvre.

Inutile d’acheter la derniere camera haut de gamme, alors qu’un smartphone pourrait suffire. D’ailleurs c’est encore par ce dernier qui permet au néophite d’accèder à l’autoproduction, que les production sont mis à mal.

Le smartphone a une telle puissance aujourd’hui que même certains cinéastes s’y interessent. Cependant le smartphone n’est pas satisfaisant en dehors des très petites productions, mais il influence le marché en tirant le prix vers le bas, en obligeant la prise en compte de la dimension internet.

Comment la production audiovisuelle peut elle évoluer dans un tel écosystème ?

Alors qu’une production audiovisuelle se compose de ressources humaines assez larges en cas de tournage, comment peut elle évoluer, ou faire face à des production composé de 2 à 3 personnes de l’ère du digital ?

A lire aussi  Broadcasting à distance

Elle doit prendre la dimension digitale à bras le corps ! Prendre des cameras digitales connectées est une première approche, prendre une régie digitale et ne pas faire la course aux pixels. Même la télévision classique diffuse des images issues des plateformes internet (1080/720) et depuis le covid-19 elle diffuse des images au format SD issues de visioconférences.

C’est bien la COVID qui oblige les agences de production audiovisuelle à prendre la dimension digitale. La réorganisation humaine est un facteur, mais ce n’est pas le seul. Comment assurer un événement audiovisuel alors que le confinement guette, alors que la pandémie est dans toutes les têtes. Minimiser le déplacement de personnel et miser sur la robotique et l’ingénierie réseau.

Production & réalisation avec Vmix

La production audiovisuelle avec Vmix permet de faire une production pratiquement à une seule personne. Bien entendu vous ne pourrez pas gérer 50 cameras et micros et un plateau de télévision seul, mais vous pourrez minimiser les personnes en studio et en régie.

Les cameras tourelles, y compris de bas de gamme, sont pratiquement toutes gérables, programmables à partir de Vmix. L’audio est parametrable, programmable. Vmix permet de produire et de réaliser de la vidéo de bonne qualité équivalente à la télévision.

De nombreuses autres applications similaires ont fait le mouvement digital et toutes poussent aujourd’hui à la production audiovisuelle vers le Cloud.

Comme toutes les applications, les possibilités sont dépendantes de l’ordinateur, de la connectivité réseau & internet. Vmix fonctionne sur un ordinateur Windows, y compris de bas de gamme. Cependant dès que l’on souhaite intégrer plusieurs cameras, plusieurs input, il faut augmenter de capacité de l’ordinateur hôte et surveiller les logs de streaming dont Vmix est doté.

A lire aussi  Conseils et accompagnement audiovisuel digital

L’essentiel est de miser sur une bonne préparation, un temps de programmation des scripts et raccourcis, et une machine adaptée.

L’applicatif est un outil plaisant pour faire de la réalisation dans un univers numérique. Il est accessible et fort bien connecté. Le nombre d’utilisateurs a été en constante progression au fil des années et l’équipe de développement australienne et la communauté vmix développent et interagissent sur les réseaux sociaux.

Vmix est adapté au streaming et l’univers de la production en direct digitale.

Bien que Vmix dispose des outils d’enregistrement (et même dans la version PRO du ralenti) c’est surtout l’aspect streaming qui est intéressant quand on produit du direct. Etre capable d’envoyer plusieurs stream (destinations) à la fois peut s’avérer intéressant. Utiliser un stream pour Youtube, un pour Facebook et un autre pour Zoom c’est possible. L’intégration de protocoles comme le SRT ou encore le NDI permet encore d’étendre les sources mais aussi les échanges et les destinations.

Ces multiples solutions obligent a structurer la production autour de son point central Vmix et les différents sources et destination sur le réseau.

Gilbert Wayenborgh
Suivez moi
Les derniers articles par Gilbert Wayenborgh (tout voir)