exploration

Mars, Avril et Mai ont été des mois de grandes transformations.

La transformation digitale des entreprises, pendant le confinement lié à la pandémie du Covid-19, a grandement évolué, à marche forcée.

Les entreprises ont été obligées de recourir pendant plus de 2 mois au télétravail. Les entreprises ont découvert ainsi leurs faiblesses, les salariés ont découvert les joies de travailler à domicile, mais aussi les énormes difficultés.

Les entreprises qui ont pu continuer pendant le confinement sont celles dont les activités sont digitalisées, qui font déjà un usage intensif des outils digitaux dans de nombreuses fonctions de l’entreprise.

Le télétravail est-il un signe de transformation digitale ?

Le télétravail a induit certaines conséquences dans le monde qui nous entoure. Moins de pollution, moins d’embouteillages, plus de réunions à distance, plus de formations aussi à distance. Plus de famille aussi, une conséquence directe du confinement généralisé, et aussi moins de collègues.

Le signe tangible du télétravail forcé, est l’installation du bureau dans l’enceinte familiale mélangeant vie privée et vie professionnelle.

Le bureau c’est un ordinateur et une box vers internet dans sa plus simple expression. Les entreprises qui jusqu’à présent n’étaient pas préparées au télétravail ou à l’accessibilité externe des données de l’entreprise, auront sans doute aperçu une partie de l’intérêt de cette transformation digitale.

De mon experience personnelle, la transformation digitale est d’avoir une solution qui permet de travailler de n’importe quel endroit au monde avec mon entreprise.


Schématiquement, il me faut un ordinateur portable, une imprimante, une box internet, et un serveur dédié dans la nébuleuse internet auquel se connectent mes collaborateurs, clients et fournisseurs.

Cela signifie que j’ai développé des process. J’utilise des outils essentiellement numériques connectés à internet. Pour ma part c’est 80-95% de mon activité. Cependant quid du reste ?


Cette digitalisation à l’extrême pose la question du bureau ou des locaux à usage professionnel !

Avoir des locaux professionnels est-ce encore nécessaire ?

Concrètement, si vous avez une activité purement digitale, c’est simplement inutile. Si vous recevez du public, un client, vous louez pour une heure ou deux une salle de réunion dans un cadre agréable.

Vous devez recevoir des clients en permanence ? Il serait quand même nécessaire de pouvoir les recevoir dans de bonnes conditions dans des locaux identifiables à votre entreprise. Faut-il du coup pour les autres collaborateurs (techniques, administratifs, etc ..) des locaux ? Pas forcément.

De nombreuses fonctions sont sans aucun doute télétravail compatibles. D’autres parfaitement incompatibles.


Ayons une pensée pour une blague circulant sur internet mettant en scène le télétravail d’un maçon.


L’univers industriel, la production, les secteurs necessitant des outils incompatibles avec un domicile, les univers de production en équipe font sans doute partie de ceux qui ne télétravaillent pas.

Il n’en reste pas moins qu’une digitalisation partielle est sans doute possible, voire souhaitable.

Economiquement est-ce valable ?

Tout le monde gagne avec le télétravail

Si l’on raisonne économie, il est sûr que le télétravail est un gain, sur un plan comptable c’est une quasi évidence. Moins de locaux à louer, moins de déplacement de population, donc moins d’embouteillages, moins de pollution, plus de flexibilité pour les salariés, moins de stress liés, moins de contraintes sanitaires, une distanciation sociale efficace.

L’investissement du poste de travail à domicile, un bon millier d’euros voire 2 à 3000 €, si l’on vise un certain confort de travail (ordinateur performant, imprimante, bureau confortable dans une pièce au calme).

Mis bout à bout, l’entreprise y gagne avec moins de surface, donc moins d’impôts liés au M2,

Le salarié aussi, moins de frais de déplacement (essence, voiture, assurance, transport) et travail dans une ambiance personnelle et/ou personnalisée. Moins de stress aussi avec les déplacements.

Cependant il y a aussi des « moins » coté télétravail que le digital ne peut pas résoudre :

  • l’isolement physique du salarié
  • le huit clos dans l’appartement
  • les distractions possibles

Il ne faut non plus négliger que toutes les générations actives ont été éduquées avec la phrase « Aller au travail », mais pas « Aller travailler dans la chambre à coucher ».

Pour l’entreprise aussi il y a des « moins » en fonction par exemple du mode de direction de l’entreprise.

Ne dit-on pas personne morale et personne physique ?

Cependant la vraie difficulté du télétravail est la distanciation sociale entre les salariés à domicile et les salariés au bureau. Une entreprise, c’est un ensemble de salariés.

L’âme de l’entreprise, son état d’esprit, son ADN, ce sont les humains qui la composent.

Lorsque l’on vend son entreprise, ses produits, le client a besoin de ce contact physique, d’identifier et de visualiser l’entreprise pas seulement par la marque commerciale, mais aussi par les humains qui la compose.

Quelle est la valeur ajoutée d’une entreprise ? C’est l’humain.

Le télétravail n’est qu’un petite composante de la transformation digitale

La vraie transformation digitale est la transformation des process de l’entreprise, la manière de faire, de concevoir, de produire.

Bien entendu dans cette transformation digitale certaines transformations sont délicates à gérer car elles peuvent intervenir sur des secteurs purement humain.

La transformation numérique, doit apporter un plus à l’entreprise et son éco-système (clients, fournisseurs, salariés). C’est dans ce « plus » que le numérique trouve sa place.

La transformation des réunions de travail s’est faite avec des outils de vidéo-conférence. La transformation de la formation se fait actuellement avec de très nombreux Webinar‘s qui se sont construits. La vidéo et l’humain y jouent un rôle important. Cela montre aussi, avec ces 2 mois de confinement forcé, que l’échange, l’interaction entre humains, reste un fondamental de notre société et de notre humanité. Le contact physique est indissociable.


Des expérimentations psychologiques ont été menées dans divers pays telles que l’on peut les lires dans des articles sur internet , mais aussi dans un article du monde du 22 novembre 2005 ( Privé d’affection, le nourrisson souffre de modifications cérébrales ) d’autres expériences issues des régimes nazi ou encore de l’époque de Ceaucescu publiées sur l’express le 23 septembre 1999 : Les enfants du diable montrent l’importance des interactions humaines.


Les chaînes d’informations évoquaient pendant la période de confinement les éventuelles conséquences psychologiques et des traumatismes dont il faut tenir compte en cette période de déconfinement. Même si une grande partie de la population n’aura pas de suites « graves », il ne faut pas aller vers un télétravail autoritaire, forcé, à la longue.

Tout n’est pas digitalisable, tout ne doit pas être digitalisé

Les populations aspirent à du progrès, à de l’écologie, à de l’humanité et un certain bien être.

Alors il faut se poser les questions raisonnablement de la digitalisation et la transformation numérique à outrance :

Est ce que je peux digitaliser ce « service » ?

  • Est ce utile ?
  • Quel bénéfice pour l’entreprise ?
  • Quel bénéfice pour l’humain ?
  • Est-ce qu’en cas de pandémie et confinement ça fonctionne aussi à distance ?

La transformation digitale est importante à réaliser.

J’ai « transformé » pratiquement 80-90% de mes services mais les 10-20% de travail en présentiel me sont juste indispensables.


ComLine devient distributeur Vizrt en Afrique et en Europe

ComLine devient distributeur Vizrt en Afrique et en Europe

Flux MediakwestMai 16, 20241 min read

Les solutions graphiques Vizrt seront désormais distribuées par ComLine dans plusieurs pays Européens et Africains francophones. L’article ComLine devient distributeur Vizrt en Afrique et en Europe est apparu en premier sur Mediakwest.

Festival de Cannes : la Sacem célèbre les compositrices et compositeurs de musique à l’image

Festival de Cannes : la Sacem célèbre les compositrices et compositeurs de musique à l’image

Flux MediakwestMai 16, 20241 min read

Très engagée au travers ses aides à l’écriture de musique originale, la Sacem s’associe au Festival de Cannes pour mettre en lumière le travail des compositeurs de musique à l’image. L’article Festival de Cannes : la Sacem célèbre les compositrices et compositeurs de musique à…

Eurosport accélère le développement de son offre documentaire

Eurosport accélère le développement de son offre documentaire

Flux MediakwestMai 16, 20241 min read

Eurosport était au rendez-vous de la première édition du Deauville Sport Doc. Géraldine Pons, directrice des sports, fait le point sur la stratégie éditoriale de sa chaîne. L’article Eurosport accélère le développement de son offre documentaire est apparu en premier sur Mediakwest.

Une nouvelle expérience utilisateur pour Moovee.tv !

Une nouvelle expérience utilisateur pour Moovee.tv !

Flux MediakwestMai 14, 20241 min read

A l’occasion de son premier anniversaire, Moovee.TV, la plateforme VOD à l’attention des professionnels de l’audiovisuel, se dote d’une nouvelle interface visuelle et d’une organisation des contenus repensée… L’article Une nouvelle expérience utilisateur pour Moovee.tv ! est apparu en premier sur Mediakwest.

NAB Show 2024 : les nouveaux workflows et outils de création Sony

NAB Show 2024 : les nouveaux workflows et outils de création Sony

Flux MediakwestMai 10, 20241 min read

Sur le NAB de Las Vegas, Sony a tout particulièrement porté l’attention des visiteurs sur ses innovations Networked Live, Imaging, Creators’ Cloud et Virtual Production. L’article NAB Show 2024 : les nouveaux workflows et outils de création Sony est apparu en premier sur Mediakwest.

Gilbert Wayenborgh
Suivez moi